cuillere en bois ou plastique

Pourquoi certaines recettes mentionnent-elles l’utilisation d’une cuillère en bois, notamment pour remuer ? Pourquoi le bois plutôt que le plastique ?

La cuillère en bois possède quelques propriétés qui font qu’elle a la faveur des chefs :

Elle est solide, ce qui signifie qu’elle peut remuer des objets épais sans se casser, et qu’elle peut racler le fond des casseroles ;
Elle est souple, ce qui signifie qu’à l’exception peut-être des poêles antiadhésives, elle ne raye pas la finition de votre ustensile de cuisine ;
Il est isolé ; cela signifie que si vous faites des bonbons ou quelque chose d’autre sensible aux changements soudains de température, vous ne provoquerez pas de cristallisation soudaine en mettant un outil qui aspirera un peu de chaleur hors d’une partie de votre plat ;
Il a une grande tolérance à la chaleur ; cela signifie qu’il ne fondra pas s’il repose sur le côté d’une casserole ou s’il remue quelque chose de très, très chaud ;
C’est du bois, ce qui signifie qu’il a l’air agréable et qu’il est agréable à tenir dans la main. Pour ceux qui ont suivi une formation classique et qui ont fait un stage avec quelqu’un qui a également suivi une formation classique, il y a de fortes chances qu’ils aient appris à cuisiner avec des cuillères en bois, il y a donc là une certaine familiarité et peut-être un peu de nostalgie.

Pour certains de ces éléments, le plastique fonctionne bien. Le plastique est à la fois souple et isolant, donc il n’y a pas de problème. Cependant, il n’a pas une tolérance à la chaleur très élevée, donc il fondra si vous ne faites pas attention. De plus, il n’est pas très solide, ce qui fait qu’il ne peut pas racler le fond d’une casserole ni remuer quelque chose de particulièrement épais. Enfin, certains plastiques libèrent des produits chimiques lorsqu’ils sont chauffés. Si votre plastique n’est pas exempt de BPA, l’utilisation d’ustensiles en plastique dans des liquides chauds peut donc présenter des risques pour la santé.

Les ustensiles en métal sont très efficaces pour la résistance et la tolérance à la chaleur, mais pas pour la souplesse et l’isolation.

Le silicone est une bonne alternative au bois ; dans l’ensemble, il peut être utilisé de 1 à 4 fois sans problème, s’il s’agit d’un ustensile bien fait. Le bois est un peu plus dur que le silicone, donc vous aurez peut-être plus de facilité à gratter avec un agitateur en bois qu’avec un agitateur en silicone, mais le silicone est beaucoup plus facile à laver et à entretenir, donc si vous n’êtes pas vraiment habitué au bois, et que vous n’êtes pas particulièrement nostalgique, c’est une bonne alternative. Je sais que j’ai probablement offensé certaines personnes avec cette suggestion, mais je m’y tiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *